Impact des problèmes de sommeil

Des chercheurs ont étudié l’impact d’une mauvaise nuit de sommeil : cela cause plus de sensibilité à la douleur le jour suivant! Mais ce n’est pas fini…

La source est en anglais : Mauvais sommeil la nuit, plus de douleur le jour suivant.

L’utilité du sommeil : réparer notre corps, notre cerveau

Le sommeil permet de réparer les dommages causés à l’ADN des neurones pendant la journée. C’est une étude sur des poissons zèbre qui a permis de mettre en évidence le rôle crucial du sommeil pour la régénération des cellules du cerveau. Ainsi, on comprend mieux l’impact du manque de sommeil sur notre cerveau : les dégâts s’accumulent et nos capacités en souffrent. Sommeil-repare-ADN-cerveau. Voici l’article en anglais d’origine : Dormez bien! Des chercheurs identifient le rôle bénéfique du sommeil. Si on sait depuis longtemps que le sommeil est nécessaire, on ignorait que c’était à ce point vital et répandu dans tout le règne animal.

Conséquences à long terme des problèmes de sommeil

Cela fait sens alors avec une autre étude parue récemment et qui met en évidence un lien entre le stress et le vieillissement prématuré. En anglais : stress-insomnie-vieillissement. Le stress oxydatif entraîne des dégâts qui s’accumulent. Nous réparons ces dégâts pendant la nuit. Insuffisamment réparés, ces dégâts entraînent un vieillissement prématuré de l’ADN et favorisent l’apparition de maladies auto-immunes.

Evidemment, les problèmes de sommeil entraînent une fatigue accrue, un fonctionnement dégradé en journée (problème de compréhension, de mémorisation, de concentration) ce qui entraîne un stress supplémentaire pour la personne au travail. Au fil du temps, insensiblement, cela s’accumule et s’amplifie, un vrai effet boule de neige ! A lire en anglais : stress au travail et problème de sommeil forment une combinaison toxique

Qui plus est, on pense à tort que dormir davantage le week-end permet de récupérer. Malheureusement, il n’en est rien. lien à lire : dormir plus le week-end ne réduit pas le risque encouru par un déficit chronique de sommeil. C’est alors le burn-out qui menace.

Souvent les problèmes de sommeil entraînent des ruminations, de l’angoisse, de l’anxiété au point que l’on attend d’être extrêmement fatigué pour aller se coucher… Tout comme parfois les personnes se mettent la pression pour dormir, ce qui est encore pire.

Or la bonne recette pour bien dormir, c’est d’avoir l’esprit en paix et de ne rien faire… Plus facile à dire qu’à faire.

Alors rien de tel que l’hypnose pour l’insomnie et les problèmes de sommeil!

un témoignage : témoignage problème de sommeil