La vie est une succession d’imprévus… et de rencontres. Certaines de ces rencontres peuvent être futiles, mais il y en a certaines dont on se souviendra toujours. Certaines personnes auront un impact tellement grand, qu’elles changeront le cours de votre vie et permettront de passer des étapes, d’évoluer.
La rencontre qui a changé ma vie, je l’ai faite par hasard sur internet. Stéphane Roux, hypno thérapeute. Solution à ma boulimie ? oui. Boulimie qui me gâchait la vie depuis 7 ans et que je n’arrivais pas à maîtriser. Je n’en pouvais plus, je n’avais plus mes règles depuis 3 ans, et je savais que ce dérèglement était d’origine psychologique. Je voulais sortir de ce cercle infernal. Je ne pouvais en aucun cas m’en sortir seule, mais les psychanalyses n’avaient servi à rien (quelle horreur de raconter sa vie pendant des heures !), je pensais réellement être un cas désespéré.
Je prends alors rendez-vous pour faire de l’hypnose, solution très étrange pour les personnes qui ne connaissent pas. C’est pourtant l’hypnose qui a changé ma vie et qui m’a permis de voir les choses différemment. Je ne l’explique pas, mais mes crises de boulimie ont diminué de trois fois dès la première séance, et totalement à partir de la deuxième séance. Le plus surprenant, c’est que mes règles sont revenues toutes seules trois mois après la première séance. Difficile à croire, mais c’est pourtant vrai.
Au delà de l’hypnose, je tiens à saluer la personne. Je n’ai jamais vu quelqu’un qui souhaite autant aider les gens. Quel plaisir d’avoir affaire à quelqu’un qui aime son métier et qui vous transmet sa philosophie de vie. Je tente de la retransmettre maintenant à ceux qui en ont besoin. Stéphane Roux, je vous en serai éternellement reconnaissant.
Ce qui est le plus étrange, c’est que j’ai l’impression que cette période de ma vie remonte à très loin. Alors que c’était encore il y a trois mois. Mais je sais que je ne replongerai pas, je me sens assez de force de caractère pour passer outre ces angoisses qui ne pouvaient s’apaiser qu’avec des crises ! Ce n’est pas une honte, j’arrive maintenant à en parler librement. Ce qu’il faut soigner, ce n’est pas la boulimie en elle-même, c’est la cause. Il faut solder son passé et aller de l’avant.
Finalement, comme me l’a dit Stéphane Roux « les crises ne sont qu’un bon moyen pour faire réaliser qu’il y a un problème à régler ». Problème réglé pour moi. J’espère que ce témoignage aidera ceux qui ne trouvent plus de solutions à leurs problèmes et qui ont décidé de ne plus subir mais d’agir.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En conformité avec le RGPD. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible et analyser occasionnellement l'audience. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela. En règle avec le RGPD.

Fermer