Communication

Bien souvent, on est persuadé que, dans un couple, l’autre sait tout sur soi, ou même sur ce qu’on attend de lui (ce qu’il faut faire à la maison par exemple).

L’expérience montre que bien souvent la réalité est différente. Combien de fois avez vous déjà entendu « Mais je croyais que tu savais… » ou alors « Mais il est évident que … ». Pour l’autre, beaucoup de choses ne sont pas évidentes et il est souvent difficile de deviner correctement ce que l’autre veut ou ressent. P. Watzlawick en parle dans « Faites vous même votre malheur ».

C’est pour cela que je vous propose une façon simple, facile et agréable de discuter posément de tout ce qui peut affecter la vie du couple : une réunion d’équipe . Car vous formez une équipe qui a le même objectif : vivre ensemble et heureux.

Choisissez d’abord un moment où vous êtes tous les deux disponibles. Pas de réunion le soir après une rude journée de travail où tout s’est mal passé ou après un week end catastrophique dans la famille par exemple. L’énervement ne sera bon pour personne.

1°) Faites vous plaisir : allez au restaurant, sans les enfants si vous en avez, ou allez faire un pique nique, en un mot, prenez un repas dans un endroit agréable et si possible neutre. Vous pouvez également vous installer tranquillement autour d’une tasse de thé. Le principal est d’être bien. Coupez le téléphone.

2°) Au cours de la réunion, abordez systématiquement tous les sujets importants, grands ou petits, agréables ou non, qui jouent un rôle dans votre vie (liste non limitative et à modifier selon vos besoin) :

  • Amis
  • Amour
  • Allure
  • Appartement (Maison)
  • Alimentation
  • Argent
  • Activités (sportives, créatrices, sociales…)
  • Bébé (enfants, déjà là ou à venir ou en projet si approprié)
  • Courses
  • Famille
  • Nounou (si approprié)
  • Santé
  • Sorties
  • Travail
  • Voiture
  • Vacances

Pour chaque thème, dites ce que vous avez envie de dire, calmement, en restant littéral, en disant ce qui est bien, ce qu’il faudrait faire différemment. Restez au premier degré de la communication.

Restez positifs, expliquez votre position, évitez les jugements de valeurs.

Par exemple :

Amis :

Lui : Dominique ne va pas très bien ces temps ci. On l’invite à manger un soir ?
Elle : OK. Et ça fait longtemps que Zoe n’a pas donné de nouvelles. Je crois que c’est de ma faute. La dernière fois que je l’ai vue, nous nous sommes disputés.
Lui : rappelle-la !
Elle : c’est à elle de le faire !
Lui : mais si elle ne le fait pas, ça va aller en empirant. Allez, appelle-la.
Elle : OK.

Appartement :

Elle : l’appartement est vaguement bien rangé, mais j’ai l’impression que le couloir est toujours en désordre.
Lui : ah ?
Elle : comment on pourrait faire ? peut être mieux trier le courrier au fur et à mesure qu’il arrive ?
Lui : oui, si tu veux. On essaie ce mois ci, et on voit ce que ça donne

 

L’idée est que l’on n’a pas toujours le temps ou l’envie de parler d’un sujet au moment où l’idée nous traverse l’esprit.

Donc choisir un moment pour cela, permet d’aborder tous les sujets importants. Il faut jouer franc-jeu et parler sincèrement.

Faites le autant que nécessaire (personnellement, nous faisons cette réunion une fois par mois). Mettez vous d’accord sur des objectifs ou des choses à faire. Eventuellement faites une liste que vous laisserez en évidence. Et surtout, tenez vos engagements ! Pour qu’ils soient faciles à tenir, prenez en peu!

Vous pouvez également faire cette réunion en famille avec vos enfants-adolescents. C’est l’occasion d’aborder des sujets délicats, de les responsabiliser, de fixer des règles et surtout de mieux se connaître…

Cela peut paraître ridicule à faire, superficiel ou artificiel, mais songez au nombre de « Mais je croyais que tu savais ce que je ressentais… » ou alors « Mais il est évident que … ». Cela évite les attentes déçues.

Parler est un moyen d’avancer, de communiquer, de se connaître et d’éviter le stress et les problèmes causés par la « lecture de pensées ».

Personnellement, je fais tout ce qu’il faut pour augmenter mon bonheur, éviter les mésententes ou incompréhensions. Et vous?

Pour se connaître encore mieux, vous pouvez aussi faire le jeu des 200 questions à se poser dans le couple!